Ethnoscénologie de l'humanisme améridien

Projet de Jérôme Dubois,

Ethnoscénologue, Maître de conférences à l'Université Paris 8, Equipe Scènes du monde, Création, Savoirs critiques

 

 

Les communautés des Premières Nations ont pour coutume de se donner pour dénomination première « humains véritables ». Ce « sens de l’humain », au fondement principiel de ces communautés, étranger à l’humanisme tel qu’il a pris sens en occident au siècle des Lumières, définit l’humain non seulement par son éthos (éthique incorporée) mais par ses relations privilégiées avec les animaux et les plantes, lesquels figurent des « enseignants » pour la philosophie de la « bonne vie » (pimatiziwin en ojibway). Nous donnerons de ce « sens de l’humain » amérindien une conception ethnoscénologique (à vocation transdisciplinaire et non-ethnocentrique) à partir du travail - tant sur la forme que le fond - des compagnies et des dramaturges autochtones de deux provinces du Canada, le Québec et l’Ontario, et tenterons de le traduire (avec la collaboration du 1er lauréat du Concours d’écriture dramatique 2013 sur le Devenir Humain, Hélène Sapin, professeur agrégé de lettres) dans une œuvre dramatique qui sera interprétée par des étudiants en 2nde année du département théâtre de l’Université Paris 8. Nous nous demanderons comment le « sens de l’humain » autochtone est transmis et s’exprime dans le travail des compagnies et dramaturges autochtones du Canada. Le retrouve-t-on d’aucune manière au sein du travail des compagnies et des dramaturges contemporains français ? Comment le traduire dans une création dramatique originale en France ? Enfin, en quoi questionne-t-il le « sens de l’humain » historiquement occidental ? Telles sont les questions que nous proposons de traiter dans une recherche-création déclinée sur un plan théorique (donnant lieu à une publication et un colloque) et pratique (via un atelier et une œuvre dramatique qui fera l’objet d’un spectacle-débat).