La guerre de l'humain

Projet de Jean-Michel Salanskis,

Philosophe, Professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre, Institut de recherches philosophiques

 

 

Le projet est de susciter une réflexion large sur le motif repéré, dans la philosophie contemporaine, par ces quatre termes : humanisme, anti-humanisme, humain, inhumain. Il s’agirait de s’interroger sur ce que peuvent signifier et ont signifié de fait, pour la philosophie, une posture humaniste et une posture anti-humaniste, respectivement. Et aussi, de comprendre quelles valeurs contradictoires peuvent être attribuées, et l’ont été par tel ou tel, à l’humain d’un côté, à l’inhumain de l’autre.

Le débat Heidegger-Sartre d’une part, l’antihumanisme des années 60-70 en France d’autre part, appartiennent au dossier immédiat et évident de cette enquête. Mais on peut lui trouver bien d’autres lieux. L’épistémologie des sciences de l’homme et de la société est concernée, dans ses gestes les plus théoriques. La nouvelle entreprise naturaliste des sciences cognitives l’est également. Un domaine comme l’esthétique ou la philosophie de l’art accueille cette problématique, et offre une autre possibilité de la creuser. La liste n’étant pas close.